La foudre a été lancée non seulement par les dieux

La foudre est une arme de lancer des peuples d'Afrique, qui est une variété d'options pour un couteau à lames multiples en fer ou une lame aux contours bizarres. Utilisé dans la guerre et la chasse. Il a également joué le rôle d'un symbole de pouvoir, d'un objet magique et d'un équivalent d'argent. Dans ce dernier cas, il peut s'agir par exemple de petits objets en bronze de formes correspondantes. Différents peuples avaient leur propre nom (pinga, kpinga, kippinga, kuchil, hunga-munga, danisco, goleyo, kulbeda, njiga, mambele, trombash). Il pouvait être utilisé en combat rapproché, mais le plus souvent, il était utilisé en masse pour «bombarder» le groupe ennemi adverse. Lancer horizontalement. La grande surface de nombreuses espèces a fourni à l'arme rotative un vol plané à longue portée (comme un boomerang sans retour). Le moyen le plus efficace de lui résister était d'esquiver et de sauter, car, frappant le bouclier, la foudre pouvait frapper, attraper le bord du bouclier, le propriétaire du bouclier lui-même, ou, sauter en arrière, frapper un guerrier à proximité.

On pense que la foudre est originaire du Soudan vers l'an 1000 après JC. e. Bien qu'il existe des images similaires en Libye, datant de 1350 avant JC. e.

Il existe de nombreuses collections de foudre en Occident. Mais ces collections souffrent d'un manque de documentation scientifique précise sur l'origine des objets exposés. Jusqu'à récemment, on en savait peu sur cette arme en Russie. Bien que toujours un voyageur russe du XIXe siècle, V. V. Juncker, dans son livre assez célèbre "Un voyage à travers l'Afrique", esquisse plusieurs objets similaires. Il existe également plusieurs exemplaires dans l'exposition de la Kunstkamera de Saint-Pétersbourg. L'absence du terme correspondant dans la langue russe a donné à Dmitri Samoilov une raison de proposer le nom «éclair» dans son article, qui est une traduction du terme adopté par un certain nombre de tribus. Bien que le mot «pinga» soit également quelque peu réglé, comme il était donné dans la référence encyclopédique «Afrique». Les armateurs utilisent le terme «lancer de fer» ou Gooi Yster.

Les analogues éloignés de la foudre peuvent être considérés comme des herbes européennes, des meerikens japonais et des chakras indiens.