Bullet blond - une munition inhabituelle pour l'équipement de chasse ...

Vous savez probablement à quoi ressemble une cartouche de pistolet ordinaire - rien de spécial, une balle en forme de cône et un manchon. Mais aujourd'hui, nous allons nous concentrer sur les munitions inhabituelles. Plus précisément, à propos de la balle «Blondeau» (Balle Blondeau ou «French Bobbin Bullet» dans des sources anglophones), inventée pendant la Seconde Guerre mondiale par un membre de la résistance française Pierre Blondeau.

Cette munition a été inventée pendant la Seconde Guerre mondiale par des partisans français afin de désactiver rapidement des équipements allemands non blindés lors d'une attaque sur les colonnes.

Le designer français Pierre Blondeau a remarqué que la puissance de la cartouche de mitraillette Sten, qui était très populaire auprès de la résistance française, n'était pas suffisante pour frapper même les véhicules non blindés avec une garantie. L'armurier s'est rendu compte qu'une balle solide avec une charge latérale élevée était nécessaire pour vaincre avec succès un bloc moteur d'automobile, car les balles rondes en acier ordinaires n'avaient pas un effet de pénétration suffisant.

C'est ainsi qu'est née la balle «Blondeau», aussi appelée «bobine». Sa tête est en forme de disque et la queue est en forme de cylindre conique. Il était tourné en acier et avait des rainures circulaires à la "queue d'aronde", dans lesquelles des anneaux de plomb étaient pressés. Le but de ces anneaux est de protéger le canon du pistolet et d'empêcher la balle en acier de toucher les parois du canon au moment des étranglements du starter. À ce jour, les modifications de cette munition sont en laiton, bronze, cuivre.

La stabilisation de la balle en vol est réalisée en raison de l'effet aérodynamique créé par le flux d'air autour de la tête de la balle et frappant la surface effilée de la queue de la balle.

En raison de ses propriétés uniques, la balle Blondeau a reçu diverses modifications, y compris celles des armuriers russes. Ainsi, la balle Rubeykin est une version modifiée de la balle Blondeau. Le principal changement est que, contrairement à Blondeau, dans lequel une section de queue plus lourde crée un balayage inversé, la balle Rubeykin a une section avant plus lourde, en raison de laquelle la balle a un balayage faible, mais toujours normal. Il est plus facile à fabriquer, car il n'a pas de bandes de plomb qui peuvent être remplacées par un conteneur.

Actuellement, la balle Blondeau s'est répandue à l'étranger et dans notre pays, et des munitions anti-blindage spéciales sont fabriquées sur sa base pour les responsables de la sécurité.